L'hippodrome du mois
Interview

L'hippodrome du mois

Publié le 26 avr. 2021
Image
Hippodrome de Montluçon

Excursion au cœur de la France

Montluçon, ville médiévale et festive, porte d'entrée de l'Auvergne, accueille depuis plus de 130 ans la Société des Courses hippiques de Montluçon-Néris. Au cœur de la ville, dans un lieu d’exception, entre le château de Saint- Jean et la rivière le Cher, l’hippodrome offre un spectacle de qualité dans les 3 disciplines. Rencontre avec Jean-Jacques SAUNON, un homme engagé et influent dans la Fédération des Courses Hippiques du Centre-Est.

 

Président Jean-Jacques SAUNON
Jean-Jacques SAUNON, Président de la société des courses de Montluçon-Néris

 

  • Président, traditionnellement, la première question veut que vous vous présentiez en quelques mots ?
    Jean Jacques SAUNON, retraité cadre bancaire, commissaire de courses à 23 ans, trésorier de la Société des Courses. Président depuis plus de 25 ans, présidence de la Fédération des Courses Hippiques du Centre-Est depuis 7 ans, âge : 65 ans.
     
  • Après un an et demi d’arrêt total, c’est enfin le retour des courses hippiques sur l’Hippodrome de Montluçon-Néris, quel sentiment vous anime ?
    C'est avec enthousiasme que nous avons retrouvé des chevaux sur notre hippodrome le 18 avril après 22 mois de fermeture. Dans le contexte actuel que nous connaissons tous, l’arrêt des courses durant une saison entière crée une rupture importante.
    Il nous a fallu retrouver tous les automatismes le plus vite possible tout en appliquant l'organisation d’une réunion à huis clos.
     
  • Avec 5 réunions hippiques par an regroupées entre avril et juin, comment assurez-vous la promotion de ce meeting printanier ?
    Le choix a été fait depuis de nombreuses années de courir soit au galop, soit au trot (3 réunions tout galop, 2 tout trot). Plusieurs objectifs : offrir la meilleure qualité de piste possible aux professionnels. Avec une piste commune en herbe pour le Plat et le Trot nous pouvons ainsi adapter différentes hauteurs de coupes en fonction de la discipline. Pour les réunions de Trot nous mettons en place une piste de dégagement.
    De ce fait, en spécialisant les disciplines, nous favorisons ainsi le nombre de partants, le site est doté de 80 boxes d'accueil. Concernant notre meeting de printemps la promotion est facilitée par notre public très fidèle, 800 entrées payantes en moyenne par réunion.
     
  • Quel genre de public accueillez-vous ?
    Ce public est familial, il vient partager le plaisir des courses hippiques, la beauté du cheval, du sport et du jeu. Toutes nos courses sont sponsorisées avec invitations de partenaires et de leurs collaborateurs. Chaque réunion a sa propre animation comme la journée des hippodromes en fête, manifestation organisée par la Fédération du Centre-Est sur chacun de ses hippodromes.
    Tout est fait pour associer le plaisir des courses hippiques et la convivialité en plein cœur de la cité.
     
  • Hippodrome pluridisciplinaire, vous organisez des courses dans la discipline du steeple-chase avec un parcours sélectif, pouvez-vous nous en dire plus quant à la variété des obstacles et l’entretien quotidien que cela nécessite ?
    Nous possédons 7 obstacles, tous sécurisés avec barre d'impact et d'appel souple :  haie vive, talus breton, rivière, talus, fence, bull finch et pour la dernière ligne droite d'arrivée une haie pivotante. L'ensemble du parcours d'obstacles requiert beaucoup d'attention, les services dédiés de la ville de Montluçon en assurent un entretien parfait.
     
Talus breton

 

  • Socialement, économiquement ou encore écologiquement, quels rôles jouent votre société des courses dans une ville de plus de 35 000 habitants ?
    L'hippodrome Montluçon Communauté est situé au sein d'un complexe sportif de l'agglomération, la piste nous est totalement dédiée, à l'intérieur de celle-ci différents terrains de sports avec éclairage, nous disposons d'une large tribune d'environ 2000 places, de vestiaires équipés de douches, de sanitaires. Les pistes, en dehors des 5 réunions de courses sont prisées par les Montluçonnais pour des activités sportives et la marche.
     
  • Au sein du département de l’Allier, existe-t ’il un soutien particulier des collectivités territoriales en faveur de la filière hippique ?
    La Région Auvergne-Rhône-Alpes, seconde région équine de France, son Président Laurent WAUQUIEZ et Jean-Pierre TAITE Vice-Président en charge de l'agriculture ont lancé un plan cheval ambitieux.
    Dans ce cadre chaque hippodrome de la région fut bénéficiaire d'une subvention de 75000 euros répartie sur 3 ans à hauteur de 25000 euros par an.
    De ce fait, nous avons pu réaliser sur 2020 des investissements pour l'amélioration du bien-être animal. Nous avons mis à disposition des services techniques de la ville des matériels pour améliorer la qualité de nos terrains. Cette action va se poursuivre dans les mois à venir par des investissements sur les conditions de travail des bénévoles et des salariés, puis sur l'accueil des professionnels et du public. Comme vous pouvez le constater, nous sommes dans une relation de partenariat avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes, et la Ville de Montluçon et ses élus. Nous nous inscrivons dans cette durée depuis déjà 130 ans.
     
  • Le dimanche 27 juin, dans la discipline du Trot, la qualité et la surface de votre piste vous permettent d’accueillir la 8ème étape du Trophée Vert, comment est vécu cet événement par vos membres et le public ?
    Le Trophée Vert constitue tous les 2 ans le temps fort de la saison hippique, toutes nos équipes et celles de la ville se font un honneur de préparer cet évènement et d'offrir une piste de qualité aux professionnels du circuit et leurs chevaux.
    Plus de 3000 personnes étaient présentes en 2019, les résultats PMH et PMU ont été très satisfaisants. Nous pouvons constater que le vainqueur de Montluçon est souvent le lauréat du circuit. Notre positionnement géographique, au centre de la France à la croisée de l'A71 et de la Route Centre Europe Atlantique nous permet d’accueillir de nombreux participants du circuit.
Trophée Vert

 

  • De grands jockeys font le déplacement sur le champ de courses de Montluçon, est-ce la reconnaissance du travail bien fait ?
    Au Trot, nous avons déjà accueilli Jean-Michel BAZIRE, Matthieu ABRIVARD, Frank NIVARD entre autres. Pour nous et l’ensemble des intervenants, c'est une marque de reconnaissance. Le trot est très populaire dans notre région, « MEAULNES DU CORTA » est né et a été élevé chez Pierre MORAND à 20 km de Montluçon.
     
  • Quel regard portez-vous sur l’innovation technologique dans les courses hippiques notamment avec le tracking au galop, l’utilisation de drones pour les grandes épreuves ou encore la digitalisation du PMU ?
    Il est absolument nécessaire que les courses accompagnent les progrès technologiques, nos parieurs doivent avoir la possibilité de jouer comme ils le souhaitent et de la façon la plus facile pour eux. J'attends avec impatience la retransmission des courses PMH en HD sur le digital et l’ouverture Online. Il est indispensable d'élargir notre public, de capter de nouvelle génération de parieurs.
     
  • Votre meilleur souvenir hippique ?
    Accueil de la garde Républicaine : un escadron de lanciers et la batterie fanfare à pied, plus de 8000 personnes. La première étape du Trophée Vert grâce aux interventions de Bernard DESMONTILS que je salue et au regretté Jean THOMAS.
     
  • Votre devise ou citation favorite ?
    « L'anticipation permet de préparer sereinement l'avenir ».
    Création de synergies, regroupements de moyens, rapprochements d’hippodromes sont à mon avis nécessaires. Nous y travaillons déjà pour le Bourbonnais et le Berry avec les Présidents de Vichy, Moulins et Lignières.
     
  • Un souhait pour l’avenir des courses ?
    Dans l'immédiat, la réouverture au public. L’ADN des courses hippiques est indissociable du public, des parieurs, des professionnels, des chevaux. Le maillage des hippodromes est un véritable atout sur nos territoires et pour l’institution.
     
  • Président, à vous la parole, comment souhaitez-vous conclure ?
    Nous attendons avec impatience la reprise d’une activité économique plus libérée, la réouverture totale du réseau PMU, le retour du PMH, c’est vital.
    Concernant la Société des Courses de Montluçon-Néris, je souhaite que l’étape du Trophée Vert nous permette de partager avec notre public, nos bénévoles et partenaires toute l’émotion des grands rendez-vous et d’organiser la fête « repoussée » de nos 130 ans.
    Bonne saison hippique à tous. 
     
Galop Montluçon