Courses hippiques
Les disciplines

Trot, Plat et Obstacle

LES DISCIPLINES DES COURSES HIPPIQUES

Il existe différentes disciplines dans les courses hippiques à savoir : Le Trot, Le Plat et L’Obstacle.
A l’occasion d’une journée hippique appelée « réunion » il est communément organisé entre 7 et 9 courses sur l’hippodrome avec un départ toutes les demi-heures.
Les courses françaises jouissent d’une réputation internationale.

Image
FNCH - Les disciplines
Image
Discipline : le Trot

TROT - Monté & Attelé

Le trot correspond à une certaine allure du cheval : antérieur gauche / postérieur droit puis antérieur droit / postérieur gauche appuyés en même temps au sol. Le but est de le pratiquer le plus vite possible, au risque de galoper et d'être ainsi disqualifié. Il en existe 2 grands types : l'attelé et le monté.

Trot attelé : Le cheval tracte un sulky sur lequel est assis un driver (nom donné au cavalier) avec pour objectif de trotter le plus rapidement possible pour atteindre en premier la ligne d’arrivée. 

Trot monté : Sur le même principe, cette discipline impose au cheval de rester au trot, sous peine de disqualification. En revanche, le jockey (cavalier) est assis directement sur le cheval qui est sellé. 

Il existe deux types de départ : derrière l’autostart ou à la volte (spécificité française).
L’autostart désigne un véhicule automobile à ailes métalliques rabattables derrière lesquelles les chevaux sont positionnés sur deux lignes et selon leurs numéros respectifs.
Lors d’un départ à la volte, les drivers doivent se positionner perpendiculairement à la piste et, une fois en place, effectuent un quart de tour afin de s’élancer sur la piste de manière synchronisée.

Image
Discipline : Plat

PLAT

Les concurrents doivent parcourir entre 900 et 4 000 mètres, le plus rapidement possible. Leurs numéros qui déterminent leur position au départ sont tirés au sort. Ainsi, le numéro 1 placé à la corde est le plus avantagé car il courra une distance moins importante.


Lors des courses de plat, les chevaux sont placés dans des stalles de départ numérotées de la corde vers l’extérieur de la piste. Après avoir rentré tous les chevaux dans leurs boites respectives, ces dernières sont toutes ouvertes au même moment pour laisser les chevaux s’élancer et parcourir la distance de la course.

Le galop est l’allure naturelle la plus rapide du cheval avec une vitesse moyenne de 65 à 70km/h. Le poids porté par les chevaux est compris entre 51 et 65 kg, jockey et selle comprise. La distance classique en plat est de 2400 mètres et les cracks jockeys réalisent plus de 1000 courses / an.

Image
Discipline : Obstacle

OBSTACLE - Haies, Steeple-Chase & Cross

Les courses d’obstacle sont identiques aux courses de plat mais avec des obstacles à franchir sur le parcours. Les épreuves se déroulent sur des distances comprises entre 2800 et 7300 mètres. Parmi les courses d’obstacle, il est possible de différencier les courses de haies (obstacles identiques), steeple-chase (minimum quatre obstacles différents) ou cross (obstacles naturels).

Avant chaque course, les chevaux franchissent une haie d'essai leur permettant de se mettre en condition avant de se rendre sur la ligne de départ. Le départ se fait derrière des élastiques et les courses se déroulent uniquement sur des pistes en gazon. Le poids porté par les chevaux est compris entre 61 et 75 kg, jockey et selle comprise. 

LA RACE DES CHEVAUX

On distingue 3 races de chevaux dans les courses hippiques Françaises : le Pur-Sang, le Trotteur Français et l’AQPS que l’on retrouve sur nos hippodromes en fonction de la discipline organisée. La race est déterminée en fonction de nombreux critères et caractéristiques : taille, robe, morphologie, encolure ou encore ligne du dos…
Chaque race présente des aptitudes et des qualités spécifiques à chaque discipline et il existe pour chacune d'entre elles un livre de race appelé "Stud-Book" reconnaissant les origines des chevaux.

PUR-SANG
Fichier vidéo

Race la plus propice à la compétition de vitesse, elle est logiquement la plus utilisée dans les courses à l’échelle mondiale. Ces chevaux se distinguent par leur tête fine, leurs membres longs et leur modèle dont l’ossature s’inscrit dans un cadre rectangulaire.

Le Pur-Sang domine les courses depuis la création de la race à partir de chevaux orientaux et de juments anglaises, il est caractérisé par un tempérament délicat et énergique. Au début du XVIIIe siècle, trois étalons d’origine orientale, marquent les futures lignées : Bierley turk, Darley arabian et Godolphin arabian.

TROTTEUR FRANCAIS
Fichier vidéo

Le Trotteur Français est un cheval sélectionné depuis le milieu du XIXè siècle, époque des premières courses au trot en France. C'est un animal puissant qui présente une caractéristique unique au monde pour un trotteur, celle de pouvoir aussi bien courir à l’attelé qu’au monté.

Il toise entre 1,60 et 1,70 mètre au garrot, parfois un peu plus avec une tête rectiligne ou busquée. Cette taille est donc supérieure à la moyenne des autres races. Ce sont des chevaux résistants, puissants, durs à la tâche et courageux. Leur corps compact et musclé, leur dos court, leur arrière-main massive, et la corne de leur sabots résistante sont les principales caractéristiques morphologiques du Trotteur Français.

AUTRES QUE DE PUR SANG "AQPS"
Fichier vidéo

Cet acronyme désigne les sujets autorisés à courir au galop tout en étant " Autres Que de Pur Sang ". Il est principalement utilisé pour la chasse, le concours complet, la course, le dressage et le saut d'obstacle. L'AQPS devient un adversaire redoutable dans les courses de haies grâce à son formidable coup de saut, sa résistance et son endurance.

Les « demi sang », coursiers de fond adeptes de l’obstacle descendant de Selles Français, et les Arabes. Ces derniers sont eux-mêmes divisés en trois sous catégories (les Arabes purs, les Anglo Arabes détenant de 25% à 50% de sang Arabes et les Anglo Arabes de complément, possédant moins de 25% de sang Arabes).