L'hippodrome du mois
Interview

L'hippodrome du mois

Publié le 20 oct. 2021
Image

Immersion au cœur de la ville Rose

L'hippodrome de Toulouse est le véritable poumon vert de la ville rose. Il séduit par sa localisation en centre-ville mais aussi par la grande diversité des activités proposées. Christian GRANEL, Président de la Société Sportive des Courses de Toulouse, a accepté de répondre à nos questions. 

 

Christian GRANEL, Président de la société des courses de Toulouse
Christian GRANEL, Président de la société des courses de Toulouse

 

  • Président, pouvez-vous présenter votre parcours en quelques mots ?

Fils d’Officier des Haras Nationaux, j’ai baigné quotidiennement dans l’univers des courses de chevaux jusqu’à ce que je débute mes études médicales. Dans les années 90 j’ai été administrateur de la société des courses de Carcassonne avant d’être nommé commissaire en 2004 puis élu Président en 2015. Je suis sociétaire à Toulouse depuis 2004, puis admis comme commissaire en 2011 et élu au conseil d’administration en 2012 avant d’être élu président en juin 2020.

  • Vous avez été élu en juin 2020, quel premier bilan tirez-vous de votre début de mandat ?

Nous avons pu réaliser la première tranche des travaux d’arrosage cet été et la mise en conformité du bâtiment des tribunes avec en particulier la réfection de la cuisine du restaurant.

  • Décrivez-nous rapidement l’équipe de professionnels et de bénévoles qui vous entoure au quotidien ?

Après mon élection j’ai fait réaliser un audit en ressources humaines qui a débouché sur des propositions validées par le conseil d’administration, soit la mise en place de 2 pôles indépendants, l’un administratif géré par le secrétaire général Michel CARALP (2 salariés) et l’autre technique géré par le régisseur principal Olivier PINET (7 salariés). Lionel JOUAN intervient comme consultant pour les pistes 2 jours par mois, ce qui contribue à leur amélioration. En tant que président j’anime les 2 pôles et assure le lien entre eux.

Au niveau des bénévoles, je prends chaque décision importante après avoir recueilli l’avis du trésorier Manuel DEMNARD, en charge également de la communication,  et du vice-président Marc POZZA, responsable du site. D’autres bénévoles interviennent plus ponctuellement à ma demande.

  • Quels sont les points forts de votre hippodrome, ce qui le rend unique ?

La particularité de l’hippodrome de la Cépière est d’avoir un éclairage performant, un contrôle de la luminosité très favorable a été réalisé récemment, pour pouvoir courir la nuit sur les pistes de trot et de plat, ce qui concerne plus de la moitié des réunions.

  • Dernièrement vous avez participé au congrès de la FNCH, qu’avez-vous pensé de cet événement en présence de vos homologues Présidents ?

Ce congrès a été une véritable réussite. Organisé sur une journée complète, cela a grandement favorisé les échanges entre les présidents et surtout entre les présidents et les responsables des sociétés mères. La décision d’avoir organisé cette réunion à Lyon me parait une très bonne initiative, ce qui pourrait être réalisé en alternant avec un congrès parisien. Toulouse, bien placé sur le plan géographique, est candidat pour une prochaine organisation.

  • Selon vous, en tant que Président, quels sont les indicateurs clés d’une réunion hippique réussie ?

Le plus important pour moi est la qualité des pistes de façon à améliorer la sécurité des chevaux et des jockeys et indirectement le nombre de partants grâce à la satisfaction des professionnels et des propriétaires. Le 2e indicateur est le nombre de personnes sur l’hippodrome, nous avons à Toulouse un déficit chronique au niveau du public, mais je viens de lancer une réflexion, accompagnée d’un budget pour 2022, pour s’attaquer à ce problème difficile. 

 

Hippodrome de Toulouse - Vue panoramique
Vue panoramique

 

  • Champ de course pluridisciplinaire, vous avez de nombreuses pistes pour l’organisation de vos épreuves, quels sont les futurs travaux ou aménagements de l’Hippodrome de La Cépière ?

Après avoir refait complétement la station de pompage et mis en place l’arrosage automatisé de la piste plate et des couses de haies cet été, nous réaliserons la 2e tranche en 2022 pour la piste de Steeple-Chase. Nous avons également investi dans une herse suédoise et une tonne à eau de grande capacité avec un tracteur puissant, pour améliorer la piste de trot.

Le conseil d'administration a approuvé pour l’année prochaine la modernisation de la régie vidéo, l’amélioration des salons de réception et la réalisation d’un passage direct entre les écuries et le rond de présentation. Ultérieurement il est prévu la réalisation d’un salon pour les propriétaires face au poteau d’arrivée avec terrasses coté pistes et coté rond ainsi que la réfection du parking, du hall des paris et de la cafétéria attenante. Il faudra probablement envisager des travaux de resurfaçage de la piste de trot dans un délai de 5 à 8 ans.

  • Vous proposez diverses activités pour les familles, est-ce important pour vous de proposer des divertissements pour tous les âges ?

Il est important, lors des réunions phares que nous avons ciblées, d’organiser des divertissements pour tous les âges mais il me parait primordial de s’intéresser plus particulièrement aux enfants qui feront venir leurs parents et aux jeunes adultes afin de renouveler notre public traditionnel qui devient vieillissant.

  • Un de votre prochain temps fort est le festival des chevaux arabes, pouvez-vous nous décrire cette journée incontournable ?

Le 25 octobre 2021, nous accueillons une belle journée avec plusieurs courses réservées aux chevaux arabes dont une course de groupe I et deux courses de groupe III. C’est pour nous l’occasion d’accueillir, dans nos salons, l’assemblée générale de l’AFAC et de participer à l’organisation d’un cocktail pendant les courses. Cette réunion étant pendant les vacances scolaires, nous avons prévu de nombreux divertissements pour les enfants sur le thème d’Halloween et un jeu appelé «le défi des petits».

  • En juin dernier, vous avez de nouveau organisé une Garden-party, mêlant sport hippique, produits locaux et musiques, expliquez-nous cette initiative ?

Nous avons organisé en juin 2021 un partenariat avec des commerçants du marché Victor Hugo qui est le marché le plus important de Toulouse. L’idée maitresse était que pendant les courses, les personnes sur place achètent des produits locaux chez les commerçants présents pour les consommer sur place, le tout dans une ambiance musicale adaptée. Comme cela a été une belle réussite, nous organisons une formule comparable, voire améliorée pour notre réunion phare du 11 novembre 2021.

 

Hippodrome de Toulouse - Garden Party
Garden Party 

 

  • Jusqu’à aujourd’hui, en votre qualité de Président, quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées ?

Je n’ai pas rencontré de difficultés majeures, si ce n’est une recherche de professionnels plus performants que ceux intervenant régulièrement sur le site avant mon élection. La difficulté récurrente est bien entendu celle de constater trop souvent des tribunes presque désertes.

  • Votre meilleur souvenir hippique ? ou une anecdote historique ?

C’est, je pense, la victoire de mon premier cheval en tant qu’associé avec deux amis, dans le grand Steeple-Chase d’automne à Toulouse lors de sa 2e sortie en novembre 2012, le jour anniversaire de l’un de mes fils.

  • Quels sont vos aspirations futures pour la société des courses de Toulouse ?

Ma préoccupation majeure est au niveau de la qualité des pistes et de la satisfaction des professionnels, ce qui ne peut que favoriser l’augmentation du nombre de partants. Je souhaite également que nos courses «black-type» soient toutes maintenues avec un nombre de partants le plus grand possible.

Je souhaite enfin organiser une grande journée événement pour le trot, autour d’un grand prix du capitole, début juin de chaque année comme cela est traditionnel depuis longtemps pour le galop avec la journée du 11 novembre.

 

Prochaine réunion hippique : lundi 25 octobre - 16h00
 

Hippodrome de Toulouse - Course