Le centre d'entraînement du mois
Interview

Le centre d'entraînement du mois

Publié le 17 fév. 2021
Image
Galop Baie

Au galop sur la baie du Mont-Saint-Michel

Dans un cadre idyllique, entre mer et grand air, découvrez le centre d’entraînement de Dragey-Ronthon. Surplombant le Mont-Saint-Michel, merveille du monde classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le site offre des conditions de rêves aux chevaux et à leurs cavaliers. Présentation des lieux par Jean PICARD, Président de l’association Galop Baie.

Jean PICARD, Président Galop Baie
Jean PICARD, Président de l'association Galop Baie
  • Président, présentez-vous-en quelques mots ?
    Jean PICARD, élu Président de l’association Galop Baie en mai 2013. Vétérinaire en retraite après 40 ans d’exercice. Cavalier passionné, j’ai monté à cheval en CSO, CCE et des galopeurs à l’entraînement.
     
  • Le centre d’entraînement a vu le jour en 2014, combien de membres bénévoles et salariés font partie de l’association Galop Baie ?
    Galop Baie est une association loi 1901, notre bureau se compose de 6 membres bénévoles ainsi que 3 salariés pour la gestion et l’entretien des pistes.
     
  • Situé sur un domaine de 20 hectares, pour chevaux de plat et obstacle, quelles sont les infrastructures mises à disposition de vos pensionnaires ?
    Le centre d’entraînement profite d’un cadre exceptionnel, nous disposons de 6 pistes de galop via :
    - 1 piste en sable fibré de 1500m
    - 3 pistes d’obstacles en sable Samin (haie et steeple-chase)
    - 1 piste plate en sable de Bayeux profonde de 1650m
    Il y a également une piste de trotting de 1100m, une carrière, un rond d'Havrincourt, 2 stalles de départ, un parking pour les vans, une écurie de 18 boxes…
    Les infrastructures répondent pleinement à l’activité des socioprofessionnels, nous offrons des équipements de haut niveau pour donner ainsi l’opportunité aux chevaux d’exprimer leur potentiel. 
     
  • Quelles sont vos relations avec les collectivités locales et comment le site est-il perçu par les riverains ?
    Nos relations sont excellentes et cela depuis la naissance du projet. Nous sommes liés par un bail avec la Communauté de Communes Avranches Mont Saint-Michel (CCAMSM) qui est propriétaire du site et ses représentants sont membres de droit du conseil d’administration de notre association. Il existe également une commission filière équine au conseil municipal de Dragey, cela démontre tout l’engouement de la commune qui vit au rythme des galopeurs toute l’année.
     
  • Quels sont les points forts du centre d’entraînement ?
    Ils sont nombreux, outre le point de vue exceptionnel, nous bénéficions d’un environnement privilégié et protégé avec la Baie du Mont Saint-Michel. C’est un cadre de vie unique pour les chevaux et les professionnels, le climat maritime offre des températures douces tout au long de l’année, évitant ainsi le gel et les vagues de chaleur, la pureté de l’air et notre proximité avec la mer sont également des atouts majeurs pour les chevaux.
     
  • Combien d’entraîneurs fréquentent le centre d’entraînement, quel est le nombre d’emplois générés et quel effectif de chevaux cela représente-t-il à l’année ?
    Actuellement une douzaine d’entraîneurs et permis d’entraîner travaillent sur le site, cela représente plus de 300 chevaux en haute saison pour une soixantaine d’emplois directs sans compter les filières aliments, paille, vans, maréchalerie, sellerie ou encore les soins vétérinaires.  
     
  • Citez-nous quelques entraîneurs de renom et des cracks chevaux membres de l’association Galop Baie ?
    L’écurie des Dunes de Patrice QUINTON, Dominique BRESSOU, Patrick CHEVILLARD, Eric LECOIFFIER, Armel LECLERC et bien d’autres encore sont installés à Dragey. Leurs palmarès sont bien connus des turfistes, ils entrainent entre autres deux gagnants du Grand Steeple Chase de Paris « POLAR ROCHELAIS » et « MILORD THOMAS » ou encore des chevaux de qualité comme « GALOP MARIN », « SAINTE SOPHIE » et « MONSAMOU pour ne citer qu’eux.
     
  • Quels ont été vos critères de sélections pour choisir vos prestataires quant à l’équipement et la configuration de vos infrastructures ?
    Nous n’avons pas directement participé à l’élaboration du centre d’entraînement dont nous avons pris la gestion et l’exploitation clé en main en janvier 2014. Celui-ci a été conçu en fonction des besoins et des traditionnelles méthodes d’entraînement dans la baie avec une forte orientation obstacle.
     Parcours Haies
     
  • Implanté sur un site naturel et protégé, quels sont vos engagements environnementaux ?
    Nous sommes très attentifs à l’environnement, nous appliquons les normes imposées par la commission départementale des sites y compris concernant les bâtiments et les 20 hectares du site. L’entretien des infrastructures est effectué sans aucun traitement chimique, uniquement par tonte et broyage, quant à l’arrosage des pistes en période sèche, celui-ci est effectué à partir d’une réserve de 11 millions de m3 recueillant l’eau de drainage en période de pluie. A souligner que plusieurs centaines de plantations ont été effectuées sur le site pour préserver la biodiversité.
     
  • Quotidiennement, quelles sont vos actions et celles des entraîneurs pour favoriser le bien-être des chevaux ?
    La qualité des pistes et des installations est une préoccupation majeure pour garantir quotidiennement le bien-être des chevaux. Une organisation efficace assure une grande fluidité sur les pistes permettant aux chevaux de travailler sereinement, de plus, la plupart des entraîneurs disposent de paddocks où les chevaux peuvent se détendre.  
     
  • Selon vous quels sont les incontournables pour offrir un outil de travail de qualité aux entraîneurs ?
    La qualité des pistes est primordiale ainsi que les obstacles qui doivent assurer sécurité aux chevaux et cavaliers. Il est important d’offrir la plus grande accessibilité possible aux pistes, sur le centre d’entraînement de Dragey, l’accès de 6h30 à 13h30, 6 jours sur 7 offre un large éventail de possibilités pour nos entraîneurs.
     
  • Êtes-vous favorable à l’organisation de visites guidées pour faire découvrir l’activité entraînement à des turfistes, néophytes ou encore à des propriétaires potentiels ?
    Bien entendu, des visites ont lieu régulièrement notamment pour des enseignants avec leurs classes d’élèves pour découvrir l’entraînement des chevaux de courses. Nous accueillons également 4 établissements dans le cadre du projet « culture cheval » du conseil départemental de la Manche.
     
  • Quels sont les futurs projets du centre d’entraînement ?
    Notre site est flambant neuf avec un équipement complet, les surfaces disponibles étant utilisées en totalité, aucun aménagement n’est prévu à court terme. Nous espérons que quelques entraîneurs supplémentaires viennent s’installer sur les parcelles disponibles du lotissement et ainsi étoffer l’effectif de nos membres.
     
  • Votre devise ou citation favorite ?
    Ma devise « bien faire, et laisser dire » quant à ma citation favorite « la perfection n’est pas de ce monde » mais il faut toujours la rechercher.
     
  • Votre meilleur souvenir dans les courses hippiques ?
    Les succès dans les grandes épreuves des chevaux entraînés ici sont toujours des intenses moments d’émotion. La découverte et les déplacements aux légendaires meetings de Cheltenham, Waregem, où en Irlande sont des souvenirs inoubliables. À titre personnel, les victoires à un modeste niveau, des chevaux de mon épouse, élevés à la maison sont toujours un grand bonheur.  
     
  • Mot de la fin ?
    Lorsqu’on a le virus, on le garde ! Mon plus grand souhait, que ce merveilleux sport que sont les courses d’obstacles, dispose encore de très beaux jours devant lui.
     
Vue aerienne