Actualités
Le bénévole du mois
Interview

Le bénévole du mois

Publié le 3 mar. 2022
Image
Hippodrome de Feurs - Le bénévole du mois

Le bénévole du mois

Pour ce deuxième épisode du « bénévole du mois », direction le département de la Loire et plus précisément l’Hippodrome de Feurs. Nous avons recueilli le témoignage de Daniel DUVERGER, impliqué dans les courses hippiques depuis le début des années 2000.
Il nous dévoile son parcours, sa passion et son expérience en tant que trésorier au sein de la société hippique de Feurs.

  • Depuis combien d’années êtes-vous bénévole au service de l’Hippodrome de Feurs ?

    Mon premier contact avec le monde des courses hippiques a eu lieu en 1961 lors de mon entrée comme apprenti typographe dans une imprimerie forézienne. Celle-ci réalisait les programmes des courses de Feurs, Saint-Galmier et Jullianges. J’avais 14 ans.
    Je découvrais mon métier en même temps que les noms et les performances des chevaux de courses. Ce n’est que 30 ans plus tard que je devenais sociétaire de l’hippodrome de Feurs. Je n’ai pas choisi les courses, c’est venu naturellement, par relation amicale et aussi par mon côté « joueur ».
Daniel DUVERGER
Daniel DUVERGER, bénévole au sein de la société des courses de Feurs

 

  • Pourquoi avoir choisi les courses hippiques pour devenir bénévole plutôt que d’autres associations existantes ?

    J’ai été coopté comme bénévole au cours de l’année 2000. C’est Raymond GOLEO qui venait de prendre la Présidence de l’Association. Il m’a demandé de le rejoindre au bureau. Ma mission première était de créer l’édition d’un programme spécifique à l’Hippodrome de Feurs. Nous n’avons jamais cessé de le faire évoluer jusqu’à aujourd’hui où j’en ai encore la responsabilité 60 ans après l’avoir découvert !
     
  • Être bénévole n’exclut pas d’exercer un poste avec des responsabilités importantes, dans votre cas vous avez la gestion des comptes de l’association, comment vivez-vous vos obligations ?

    Je suis trésorier de l’Association depuis 2018, j’avais déjà tenu ce rôle de 2012 à 2015.
    Ma mission est de contrôler et valider les factures d’achat, s’assurer des bons paiements de celles-ci, avoir un regard sur toutes les entrées et sorties d’argent, vérifier et valider les devis concernant tous les travaux de nouvelles installations. Notre secrétaire me facilite grandement la tâche car elle gère parfaitement la comptabilité avec une très grande compétence. C’est un travail d’équipe, avec le Président Gérard VACHER, les responsables des travaux et de toutes les commissions de sécurité, animation, communication, etc… Chaque bénévole à son rôle, ce sont le Président et les bénévoles aguerris aux courses hippiques qui gèrent les relations avec les socioprofessionnels.
     
  • En tant que bénévole, quelles valeurs humaines retrouvez-vous dans l’univers des courses hippiques ?

    Mon engagement comme bénévole, c’est aussi pour défendre les valeurs du spectacle des courses hippiques. Il n’y a que très peu d’évènements sportifs où l’homme et l’animal sont liés par le même destin : faire la meilleure course possible et gagner !
     
    Vue aérienne de l'Hippodrome de Feurs
    Vue aérienne de l'Hippodrome de Feurs
  • Chaque année, combien de temps consacrez-vous à la société des courses de Feurs ? Est-ce simple à conjuguer avec votre vie privée et professionnelle ?

    La Société Hippique de Feurs est pour moi une seconde famille… Si j’y passe pas mal de temps, c’est aussi pour le contact humain, la convivialité. Je rencontre beaucoup de personnes et, étant à la retraite c’est beaucoup plus facile à gérer avec la vie privée.
     
  • Quels sentiments vous animent lors d’une réunion hippique ? Quel est votre plus beau souvenir en tant que bénévole au service de l’hippodrome de Feurs ?

    La concentration, pour la préparation des journées de courses, il y a de nombreuses choses à faire, à préparer, longtemps avant et aussi après mais c’est un magnifique jour de fête. Comme ce dimanche d’octobre 2018 pour le Grand Prix du Centre-Est, la venue du champion « BOLD EAGLE » qui restera un évènement mémorable pour toutes les personnes passionnées des courses de notre région.
     
  • La société des courses de Feurs dénombre de très nombreux sociétaires et bénévoles actifs, quelle est la recette pour susciter autant de vocations ? Comment procédez-vous au recrutement de nouveaux bénévoles ?

    La Société Hippique de Feurs compte 170 sociétaires dont une trentaine de bénévoles actifs au sein de l’hippodrome. Il n’y a pas de recette miracle, les adhésions se font souvent par le bouche-à-oreille mais aussi par connaissance, amitié ou relation professionnelle. Lors de l’Assemblée Générale de notre association, chaque année, nous avons plus de 100 participants. C’est très encourageant, ils nous confirment leur soutien à l’Hippodrome de Feurs.
     
    Un public nombreux et fidèle
    Un public nombreux et fidèle
  • Quels messages transmettriez-vous à une personne souhaitant rejoindre une société de courses en tant que bénévole ?

    Rejoindre une équipe de bénévoles, c’est s’engager à faire partie de l’organisation,  à bien s’intégrer et malgré le caractère bénévole, le faire avec toute son application.
     
  • Quels conseils donneriez-vous à une société de courses souhaitant renforcer son équipe de bénévoles, pour être attractive et susciter des vocations ?

    Je ne sais pas s’il y a des conseils particuliers à donner ou des recettes miracles pour susciter des vocations mais pour garder une bonne équipe de bénévoles « il faut les chouchouter ». Toute action réalisée doit se terminer par un moment convivial.
     
  • Décrivez-nous l’ambiance qui règne au sein de la société des courses de Feurs, durant une réunion hippique mais également pendant les préparatifs ?  Quel message souhaiteriez-vous adresser à vos 6000 homologues qui participent à l’organisation des courses hippiques en France ?

    La journée hippique est l’investissement de tout le travail. Pour faire vivre l’hippodrome, toute l’équipe est sur le pont. Chacun a son rôle qui commence souvent bien avant le jour J et se termine bien après aussi. Nous devons compter sur chacun d’entre nous car chaque rôle à son importance. Être bénévole, c’est une volonté personnelle mais par l’engagement de toute une équipe, ça devient un devoir…
     
    La tribune de l'Hippodrome de Feurs
    La tribune de l'Hippodrome de Feurs

    Actif, étudiant ou retraité, rejoignez nos équipes de bénévoles et entrez au cœur des courses hippiques.
    Vous êtes bénévole au sein d’une société des courses et vous souhaitez partager votre expérience, écrivez-nous à o.hopper@lescourseshippiques.com