Le bénévole du mois
Interview

Le bénévole du mois

Publié le 13 jan. 2022
Image
Bénévole

Le bénévole du mois


A travers cette interview, nous sommes allés à la rencontre de Raphaël, bénévole au sein de la société des courses hippiques de Dinan dans le département des Côtes d’Armor, en Bretagne. La contribution des bénévoles est essentielle au modèle économique de notre Institution : leurs compétences et leur engagement sont déterminants dans l’organisation des réunions hippiques.

A travers ce type de portrait, nous voulons remercier les 6000 bénévoles qui participent au rayonnement des courses hippiques en France et aider à susciter de nouvelles vocations. La parole est à Raphaël.

 

  • Raphaël, pouvez-vous nous en dire plus sur vous ?

Je m’appelle Raphaël DU RUSQUEC, j’ai 35 ans et je suis artisan à mon compte.
Je fréquente l’hippodrome de Dinan depuis mon plus jeune âge. En tant que bénévole je suis responsable de la préparation de l'hippodrome et plus particulièrement des obstacles et également responsable de la sécurité.

 

Raphaël DU RUSQUEC
Raphaël DU RUSQUEC, bénévole au sein de la société des courses de Dinan

 

  • Aviez-vous des liens avec le milieu des courses hippiques avant de rejoindre l’hippodrome de Dinan ?

J'ai toujours eu un lien avec l’univers hippique, tout petit mon père m’emmenait sur les nombreux hippodromes de l’Ouest étant lui-même un ancien Gentleman-Rider (jockey amateur) et mes grands-parents ont eu des chevaux de course, des galopeurs.
 

  • Comment avez-vous connu la société des courses de Dinan et quelles ont été vos motivations à rejoindre l’équipe de bénévoles ? Quelles ont été les arguments clés du Président pour vous convaincre de rejoindre l’association ?

J'ai toujours fréquenté l'hippodrome de Dinan, je m'y rends depuis que j'ai 3 ou 4 ans afin d’accompagner mon père car il est commissaire et bénévole depuis près de 40 ans, il en a même été le vice-président pendant plusieurs années.

J'étais déjà bénévole quand Gilles RAFFRE a été élu Président donc il n'a pas eu à me convaincre. C'est un Président fédérateur qui sait motiver ses équipes et il est toujours dans un processus d’amélioration continue, il me donne vraiment envie de poursuivre !
 

  • Qu’est-ce qui vous motive réellement dans votre engagement en tant que bénévole ? 

C'est un ensemble de choses, premièrement il y a une excellente équipe de bénévoles et on partage de bons moments de convivialité autour d'une même passion.
Deuxièmement, les valeurs du monde associatif sont stimulantes, on donne de son temps pour faire vivre une association locale et transmettre sa passion tout en essayant de donner du plaisir au public avec les meilleures conditions d’accueil possibles.

 

  • On comptabilise 6000 bénévoles, êtes-vous conscient que le bénévolat est essentiel au bon fonctionnement des courses hippiques ?

Sans bénévole, demain il n'y a plus de courses. C'est une réalité !
Le fonctionnement des courses hippiques est très spécifique, c'est une des rares activités où toute une catégorie socio-professionnelle repose sur l'engagement et la volonté de ses bénévoles pour fonctionner et il ne faut pas l'oublier.

 

  • Quel est votre rôle concret et quelle expertise apportez-vous au sein de la société des courses de Dinan ?

Mon rôle est axé sur la sécurité, c’est ce qui me plaît car j'aime être dans l'action et donc sur la piste. J'ai une préférence pour les galopeurs, surtout les sauteurs. En collaboration avec deux commissaires, nous entretenons et sécurisons les obstacles afin que les chevaux et les jockeys puissent s’exercer en toute sécurité.

Le jour des courses, je suis sur la piste pour gérer les imprévus et les possibles incidents durant le parcours. En concertation avec les commissaires, j'applique les mesures qui s’imposent pour sécuriser la piste ou assurer le bon déroulement de la réunion.

 

Obstacle Hippodrome de Dinan
Parcours de Steeple-Chase sur l'Hippodrome de Dinan

 

  • Êtes-vous motivé pour continuer ? si oui, pourquoi ? si non pourquoi ?

Oh que oui, je suis motivé !
Le bénévolat représente des valeurs importantes pour moi, tel que le partage, le travail ou encore le don de soi. Être bénévole, c’est mon ADN, cela fait partie de ma vie et je compte bien perpétuer cette histoire familiale qui a commencé avec mon père et la transmettre plus tard à mes enfants.

 

  • Comment avez-vous vécu la crise sanitaire de la COVID-19 et l’arrêt des courses hippiques ?

C’était une période compliquée car nous n’avions jamais rien connu de tel. A contre cœur, on n'a pas couru en 2020 et ce n’était pas simple à gérer.
On ne savait pas comment envisager 2021 après 2 années d'interruption. Mais, grâce aux efforts et à la mobilisation de tous les bénévoles, cela s'est bien déroulé et le public a répondu présent l'année dernière. Il faut espérer que le plus dur soit derrière nous. Nous allons continuer à aller de l'avant.

 

  • Est-ce que votre expérience en tant que bénévole vous a permis d’acquérir de nouvelles compétences ?

Le bénévolat est une bonne « école de la vie ». J’ai beaucoup appris en matière de savoir-faire et de savoir-être. J’ai gagné confiance en moi et je vais plus naturellement vers les autres pour échanger.

J’ai également rencontré des situations inédites, en tant que responsable de la sécurité, j'ai appris à gérer la pression, prendre des décisions rapidement sans perdre mon sang-froid. Ce sont des compétences que j'utilise aujourd’hui en tant que chef d'entreprise.
 

  • Quelles émotions vous procure le déroulement d’une réunion hippique ? Comment vivez-vous le contact avec les chevaux et l’effervescence du public ?

J'adore l'ambiance, l’effervescence d'une journée de course est très spéciale, on ressent l’implication et la concentration qui montent à l'approche du début des opérations.
Lors des réunions hippiques je suis au plus près des chevaux. Je les vois fournir leurs efforts, toute la puissance qu'ils dégagent à chaque saut d'obstacle, c'est très impressionnant, j'en ai des frissons à chaque fois. Je vois aussi l'hippodrome se remplir et c’est très enivrant d’entendre les acclamations du public.

 

  • Avez-vous un rôle d’ambassadeur pour promouvoir l’hippodrome auprès de vos proches ou d’attirer d’autres personnes à rejoindre l’équipe de bénévoles ?

A mon petit niveau, j’essaye de promouvoir les courses hippiques auprès de mes proches et de mes amis. J'ai réussi à en faire venir quelques-uns qui n'était jamais allé sur un hippodrome, ils ont aimé l’expérience et sont revenus à plusieurs reprises. Malheureusement je n’ai pas réussi à les convertir au bénévolat.
 

Photo d'archives - Hippodrome de Dinan
Photo d'archives - une équipe de bénévoles intergénérationnels

 

  • Citez 3 adjectifs pour qualifier votre expérience en tant que bénévole ?

 Je dirai enrichissant, formateur, et convivial.
 

  • Vous sentez-vous reconnu pour votre engagement ? Quel témoignage de reconnaissance serait utile pour que vous vous sentiez récompensé et valorisé ?

Nous le sommes déjà, au niveau national par le biais de la journée des bénévoles qui permet de découvrir les hippodromes parisiens et de rencontrer nos homologues des autres régions. Au niveau local, depuis quelques années, le Président organise une sortie avec l'ensemble des bénévoles de la société des courses, cela permet de maintenir les liens et de se voir dans un autre cadre que celle de la préparation des courses.

Selon moi la plus belle des récompenses c'est que les courses continuent le plus longtemps possible, que le public et les professionnels se déplacent en nombre sur l'hippodrome et qu'ils aient envie de revenir.
 

  • Selon vous, comment susciter d’autres vocations en dehors des courses ?

C’est un milieu atypique pour de nombreuses personnes, nous pourrions envisager d’organiser une journée porte ouverte lors des préparatifs en amont d’une réunion hippique, cela permettrait de faire découvrir notre univers passionnant à des personnes extérieures.

C'est un sujet qui me préoccupe, on sait qu'il va falloir assurer le renouvellement des bénévoles et ce sera un vrai défi dans les années à venir pour l'ensemble de la filière. 
 

Hippodrome de Dinan
Hippodrome de Dinan - Réunion de Trot


Toutes les compétences et les bonnes volontés sont les bienvenues au sein d’un hippodrome pour exercer des missions variées.

Quel que soit votre parcours personnel ou professionnel, votre bonne humeur, votre esprit d’équipe et votre envie de contribuer à une aventure collective dans une filière de passion sont les seules exigences requises.

Vous êtes bénévole au sein d’une société des courses et vous souhaitez partager votre expérience, écrivez-nous à o.hopper@lescourseshippiques.com