Contrôle antidopage
Unité de recherche de Goustranville

Unité de recherche dédiée à la lutte contre le dopage animal

UNITÉ DE RECHERCHE DE GOUSTRANVILLE

Image
FNCH : Unité de recherche de Goustranville

Crée en 1986, le site de Goustranville, au cœur du Pays d’Auge, est entièrement dédié à la recherche sur la santé et la performance équine. Le site accueille 3 entités de grandes renommées :

  • Le Laboratoire de santé animale « site de Normandie » de l’ANSES, Agence Nationale de Sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail.
  •  Le CIRALE, Centre d’Imagerie et de Recherche sur les Affectations Locomotrices Equines, pôle équin normand de l’Ecole vétérinaire d’Alfort « ENVA ».
  •  L’Unité de recherche de la FNCH, Laboratoire des Courses Hippiques, dédiée à la lutte contre le dopage animal.
Image
FNCH : Unité de recherche de Goustranville

Depuis 2016, la Fédération Nationale des Courses Hippiques a rejoint le site de Goustranville avec l’installation d’une unité de recherche consacrée à la réalisation de contrôles anti-dopage pour les chevaux de sport et de courses.

Techniquement, cette unité de recherche est constituée de 18 boxes, d’un laboratoire, d’une zone d’administration pour chevaux et des locaux réservés au personnel.

Elle contribue notamment à la mise au point de nouvelles techniques de dépistage tout en respectant la réglementation internationale des Stud-Books et l’accord Internationale de l’IFHA, la Fédération Internationale des Autorités Hippiques.

L’unité de recherche est supervisée par 3 salariés en charge d’une dizaine de chevaux avec à disposition une piste, une carrière et un manège répartis sur 20 hectares.

LES MISSIONS DE L'UNITÉ DE RECHERCHE

  • Obtention d’échantillons de référence.
  • Aide à la mise au point de nouvelles techniques de dépistage.
  • Établissement de temps de détection de substances thérapeutiques.
  • Prestations pour des fabricants d’aliments.

Pour toute demande de devis concernant une prestation commerciale, merci de contacter le Docteur Marie-Agnès Popot.