L'hippodrome du mois
Interview

L'hippodrome du mois

Publié le 14 jan. 2021
Image
Hippodrome de Pau

Voyage en terres paloises.

Avec 27 réunions hippiques à l’année, l’Hippodrome de Pau, site incontournable en obstacle est situé dans une région passionnée de cheval et plébiscitée par les meilleurs socioprofessionnels. Légendaire pour le Grand Cross de Pau ou encore son centre d’entrainement accueillant plus de 500 chevaux, la Société des courses jouit d’une grande renommée, son Président répond à nos questions pour cette nouvelle édition de « L’Hippodrome du mois ».
 

Jean-Louis FOURSANS-BOURDETTE
Jean-Louis FOURSANS-BOURDETTE, Président de la société des courses de Pau.
  • Président, présentez-vous-en quelques mots ?
    Jean-Louis FOURSANS-BOURDETTE, notaire de profession, cavalier pour passion, propriétaire permis d’entrainer, 59 ans.
     
  • A mi-parcours, comment jugez-vous votre meeting d’hiver tant sur le plan sportif qu’économique ?
    Sur le plan sportif de magnifiques épreuves, de très bons et très beaux chevaux. D’un point de vue économique on essaie de limiter la baisse des paris liée à la fermeture des bars PMU en raison de la Covid-19.
     
  • Expliquez-nous votre initiative via l’organisation d’une conférence de presse 2.0 pour lancer votre meeting d’hiver ?
    Le monde des courses n’est pas exempt de modernité, la digitalisation fait partie intégrante des courses, la visioconférence est un outil précieux en période de pandémie.
     
  • Quelles est votre relation avec la ville de Pau et principalement avec François BAYROU, passionné de courses hippiques ?
    Excellentes, Monsieur le Maire est un soutien indéfectible de notre association, c’est un grand éleveur, cavalier, Homme de Cheval. Nous partageons la même passion. C’est une très grande chance pour notre société car il comprend tout très vite et sait anticiper quand il le faut. La Piste en Sable Fibré c’est lui qui l’a voulu il y a 20 ans déjà et on l’a faite.
     
  • Parlez-nous de votre engagement en faveur du bien-être animal ?
    Le fait de limiter les coups de cravache va dans le bon sens, mais pour avoir été cavalier de chevaux de selle et de chevaux de courses, monter tous les matins à l’entrainement, je sais que les chevaux de courses sont particulièrement bien soignés et sont heureux.
     
  • Vous faites parties des quelques hippodromes équipés d’une piste en sable fibré (PSF), quels avantages tirez-vous de cette piste nouvelle génération ?
    C’est un magnifique outil de travail qui permet de courir l’hiver en toute sécurité quand les températures sont négatives, de s’en servir également pour seconder les pistes du centre d’entrainement tout au long de l’année mais surtout lors de fortes pluies.
     
  • Le crack jockey ou entraineur de votre hippodrome ?
    Ioritz MENDIZABAL et Jean-Claude ROUGET.
     
  • Un cheval préféré ou une casaque historique ?
    "Mon P’TIT LU" que j’ai eu la chance d’entrainer et qui m’a donné tant de satisfactions sur la PSF. Une casaque : celle de l’AGA KHAN mais surtout "SOTSASS" premier cheval à avoir été entrainé à Pau et à avoir gagné le Prix de l’Arc de Triomphe.
     
  • Quels sont les futurs investissements à l’étude ?
    Rénover l’une de nos pistes d’entrainement.
     
  • Votre meilleur souvenir sur l’hippodrome ?
    Il y en a trop, mais les victoires de "FAIR PLAY", le cheval d’Eric LERAY qui a remporté plusieurs fois le Grand Cross de Pau, mais aussi la réception des journalistes d’Antenne 2 et de Miss France, de Michel Sardou, qui ont tous apprécié les courses à Pau pour leur côté sportif et spectaculaire.
    Également la venue de Jean-Luc LAGARDERE, Président de France Galop en 2000, pour l’inauguration de la PSF qui avait été la première à fonctionner en France et quelques années plus tard la venue d’Edouard de ROTHSCHILD, Président de France Galop.
     
  • Selon vous comment doit procéder la filière pour intéresser la nouvelle génération aux courses hippiques ? 
    Développer la digitalisation, développer l’After-course, organiser avec les étudiants des initiations journée d’accueil : sur le centre d’entrainement le matin, courses l’après-midi, en étant accompagnés par des professionnels des courses.
     
  • Donnez-nous 3 mots pour définir l’Hippodrome de Pau ?
    Le Temple du Cross-Country.
     
  • Votre devise ou citation favorite ?
    « L’œil du maître engraisse la jument » ou « à cheval donné on ne regarde pas les dents »
     
  • Un souhait pour l’avenir des courses ?
    La réouverture des cafés, et la venue des jeunes générations aux courses.
     
  • Un mot pour votre équipe ou bénévole ?
    Ils sont formidables, et je ne les félicite jamais suffisamment.
     
  • Mot de la fin ?
    Longue vie à la Société des Courses de Pau et à la discipline de l’Obstacle.
     
Hippodrome de Pau


 

Hippodrome de Pau