240 Hippodromes - Plus de 9 Milliards d'euros d'enjeux

74 000 Emplois directs et indirects

banner

Les races de chevaux de courses

LE GALOPEUR

1coupleLe Pur-sang Anglais

Cette race est née au XVIIIe siècle en Angleterre du croisement d'étalons arabes et turkmènes avec des juments de trait légères indigènes. La plus propice à la compétition de vitesse, elle est logiquement la plus utilisée dans les courses à l'échelle mondiale. Ces chevaux se distinguent par leur tête fine, leurs membres longs et leur modèle dont l'ossature s'inscrit dans un cadre rectangulaire.


L'AQPS

Cet acronyme désigne les sujets autorisés à courir au galop tout en étant " Autres Que de Pur Sang ". L'appellation AQPS regroupe deux catégories de chevaux : les " demi-sang ", coursiers de fond adeptes de l'obstacle descendant de Selles Français, et les arabes. Ces derniers sont eux-mêmes divisés en trois sous-catégories (les arabes purs, les anglo-arabes détenant de 25% à 50% de sang arabe et les anglo-arabes de complément, possédant moins de 25% de sang arabe). On a peu l'habitude de voir des trotteurs en courses de galop. Pourtant, dans les années 1980, Novgorod TF s'était hissé au meilleur niveau en obstacles à Enghien.

Pour en savoir plus :
http://www.france-galop.com/COURSES/cheval.htm#2




LE TROTTEUR FRANÇAIS

_00016Morphologiquement, le Trotteur Français est un animal puissant qui présente une caractéristique unique au monde pour un trotteur, celle de pouvoir aussi bien courir à l'attelé qu'au monté. Dans cette dernière spécialité, il peut porter un cavalier susceptible de peser parfois 75 kg et de courir sur des distances allant de 1 609 m à 4 150 m.

Bien qu'il puisse exister une différence physique assez importante entre certains adeptes du monté et d'autres de l'attelé, le Trotteur Français toise entre 1,60 et 1,70 m au garrot, parfois un peu plus. Cette taille est donc supérieure à la moyenne des autres races.

Sa robe est généralement alezane, baie, bai brun ou bai brun foncé. Il peut posséder des marques blanches comme les balzanes, étoiles, etc. Il n'existe pas – ou très rarement - de trotteurs gris, comme c'est le cas chez le Standardbred ou l'Orlov.

Sa tête, au profil rectiligne ou légèrement busqué, est bien attachée ; elle possède un front large, des oreilles longues et écartées, des naseaux ouverts et des yeux vifs qui rappellent ceux du Pur-Sang. Ses épaules sont musclées ; ses reins sont bien développés avec une croupe longue et large, légèrement oblique ; ses cuisses sont puissantes avec des jambes longues et très dures.

Pour en savoir plus :
http://www.cheval-francais.com/trotteurfrancais/index.htm

A234_234_9