240 Hippodromes - Plus de 9 Milliards d'euros d'enjeux

74 000 Emplois directs et indirects

banner

Communiqués

FOYERS DE GRIPPE ÉQUINE


La cellule de crise du RESPE s’est réunie le 11 mai afin d’effectuer un point sur la situation des 3 foyers de grippe équine confirmés dans le Calvados et de la circulation du virus, notamment dans le contexte d’une période riche en concours locaux, nationaux et internationaux.


Cette réunion avait pour objectifs de faire un bilan de la situation, de référencer les actions à mettre en place et d’établir des mesures sanitaires de prévention pour limiter la propagation de l’épizootie.

Bilan de la situation

A ce jour, trois foyers de grippe équine ont été identifiés dans le Calvados. Ils touchent des effectifs de chevaux de sport et sont situés dans un périmètre restreint d’une trentaine de kilomètres. Aucun autre foyer clinique n’est suspecté à ce jour.
Les symptômes observés sont de la toux et de l’hyperthermie, majoritairement sur les yearlings et jeunes chevaux vaccinés et non vaccinés. Sur les chevaux adultes vaccinés, les signes cliniques sont atténués, voire absents.

Un lien épidémiologique est fortement suspecté entre les 3 foyers, avec des animaux des différents foyers ayant participé à des concours ou à des entraînements communs.
Les lieux de contact suspectés sont pour les sites français, les concours du Touquet (Pas-de-Calais), de St Gatien – Deauville (Calvados), du Pin (Orne) et le ToscanaTour en Italie.

Se tient également ce week-end, le concours international de la Baule dans lequel sont engagés des chevaux ayant participé au concours du Touquet. Ceux-ci ont été regroupés dans une même écurie et surveillés cliniquement. Des prélèvements ont été effectués dans cet effectif. Les résultats ont confirmé le contact avec le virus. Cependant, l’absence des signes cliniques (notamment de toux) et la très bonne couverture vaccinale de ces chevaux limitent fortement le risque de contagion.

Des prélèvements complémentaires ont été ou vont être réalisés dans les différents foyers. Des analyses restent en cours, en particulier le typage des souches virales.


Télécharger le communiqué de presse complet (pdf)



                 Communiqué de presse - 12 Mai 2012




Présidence CNR


La Commission Nationale des Régions de la Fédération Nationale des Courses Françaises, qui se compose des Présidents et Vice-Présidents des Fédérations Régionales des Courses élus pour 4 ans, a procédé mercredi 21 mars à la désignation de son Président.

Monsieur Lucien MATZINGER, Vice-Président de la Fédération Régionale de l’Est, Président du Conseil du Galop de cette Fédération et Président de la Société des courses de Strasbourg-Hoerdt, a été élu à cette fonction. Il devient de ce fait Vice-Président de la Fédération Nationale.

Monsieur Joël BOURGEOIS, Président de la Fédération Régionale des Courses de l’Anjou-Maine Centre-Ouest, Président du Conseil du Trot de cette Fédération et Président de la Société des courses d’Écommoy, a été élu Vice-Président de cette Commission.

Il a été convenu entre les participants qu’à mi-mandat, le Président et le Vice-Président alterneraient leur rôle, ceci afin de conforter la parité Trot/Galop comme par le passé.

Le Président et le Vice-Président de la Commission Nationale des Régions représentent les sociétés de courses des régions au sein du Conseil d’Administration de la Fédération Nationale, ainsi que dans d’autres de ses instances, notamment la Commission Nationale du Fonds Commun chargée de la politique des aides aux sociétés de courses.




FNCF, le 22 mars 2012




L'Oméprazole et l’Altrenogest sont des substances prohibées


Il est rappelé aux professionnels et aux vétérinaires que l’Oméprazole et l’Altrenogest sont des substances prohibées au regard des Codes des Courses.

L’arrêté du 2 mai 2011 relatif aux substances et aux procédés mentionnés à l’article L. 241-2 du Code du Sport, qui autorise l’utilisation de ces substances dans un cadre précis, ne concerne que les Sports Équestres.

Pour les chevaux de courses, en France et à l’étranger, il convient de respecter un délai de 3 jours pour l’élimination de l’Oméprazole et de 5 jours pour l’Altrenogest. En conséquence, l’usage sur prescription vétérinaire d’Oméprazole ou d’Altrenogest, doit tenir compte de ces délais d’élimination pour que le cheval ne recèle plus de substance prohibée dans ses tissus, fluides corporels ou excrétions dès lors qu'il est déclaré partant.
 

Paris, le 12 décembre 2011


Télécharger le COMMUNIQUE oméprazole, altrénogest (pdf)




3 novembre 2011 : Journée HerpesviroseAVF à l'ENVA

Le 3 novembre 2011 l’Académie vétérinaire de France tiendra un congrès sur le thème de la pathologie comparée des herpèsviroses dans l’amphithéâtre d’Honneur de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort. Ci-joint le programme et le bulletin d’inscription de cette journée, organisée par la section « Sciences cliniques » réunissant les experts incontestables sur ce sujet complexe, qu’ils soient médecins, vétérinaires ou scientifiques.

L’importance des pathologies provoquées par les virus Herpès n’est plus à démontrer, ceux-ci affectent le règne animal « des primates bipèdes aux mollusques bivalves » et nécessite en permanence une réactualisation des connaissances.

Les herpèsviroses sont de mieux en mieux connues chez les équidés dans leurs différentes formes : respiratoires, génitales , abortives et nerveuses .

Ces  affections majeures sont surveillées dans le cadre des sous réseaux du RESPE.

Stéphane Pronost présentera dans sa conférence chez les équidés, une synthèse des dernières études  et l’intérêt de la biologie moléculaire .

L’intérêt majeur de ce congrès est de permettre cette mise à jour de pathologie comparée au travers d’une confrontation des données disponibles, illustrant une fois de plus l’unicité de la médecine."

François Valon
Vice président du CST du RESPE

Télécharger le bulletin d'inscription (pdf)

Télécharger le programme de la journée (pdf)




Au Trot ? Le RESPE s’y attelle !

Le 10 octobre prochain, le RESPE parraine sa première course de Trot. Le réseau a choisi l’hippodrome de Cabourg, au coeur de la région du cheval, pour apporter son soutien à la filière Trot. Cette course est l’occasion pour le RESPE d’affirmer sa présence auprès de tous les acteurs de la filière équine et principalement auprès des socioprofessionnels.

Après le soutien d’une course de Galop en août 2011, le RESPE confirme son implication auprès de la filière et poursuit ainsi sa campagne de communication sur le terrain auprès de ses interlocuteurs.

Le RESPE a pour missions principales, la surveillance des maladies et l’amélioration du suivi sanitaire des équidés en France. S’il compte parmi ses membres, des représentants de toute la filière qui reconnaissent unanimement son rôle et son efficacité, le réseau reste peu connu des socioprofessionnels de terrain. Le soutien d’un tel évènement est donc essentiel à ses yeux.

courseRESPE_20111010


Pour plus d’informations, contactez-nous au 02 31 57 29 14 ou sur www.respe.net


Télécharger le communiqué de presse (pdf)

     
Le 26 septembre 2011




TROT TOP TOUR - Fédération française d'équitation


trot.jpgLa Fédération Française d'Equitation a créé, en partenariat avec Le Cheval Français, une nouvelle discipline le trot attelé pour poneys, organisée en un circuit appelé le Trot Top Tour. Le 22 juillet 2008 a été signé à Lamotte‐Beuvron un protocole d'accord entre les deux Présidents faisant de la discipline du trot pour poney une compétition inscrite à la FFE. Ce circuit est destiné aux jeunes âgés de 12 à 16 ans avec des poneys B ou C.




Lire le communiqué de presse (pdf)


        Le 10 mai 2011


COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES : NAFTIDROFURYL


Pour la première fois, le Laboratoire des Courses Hippiques de la Fédération Nationale des Courses Françaises (LCH) vient de mettre en évidence, à l’occasion des analyses des prélèvements biologiques qui lui sont confiées, la présence de NAFTIDROFURYL.

Le NAFTIDROFURYL est une substance vasodilatatrice.

Cette substance est prohibée par les Codes des Courses, car susceptible d’agir sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères :

  • le système hémolymphatique et la circulation sanguine,
  • le système cardio-vasculaire.

          FNCF, le 13 janvier 2010



COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES : CARBAZOCHROME

Pour la première fois, le Laboratoire des Courses Hippiques de la Fédération Nationale des Courses Françaises (LCH) vient de mettre en évidence, à l’occasion des analyses des prélèvements biologiques qui lui sont confiées, la présence de CARBAZOCHROME

Le CARBAZOCHROME est une substance antihémorragique.

Cette substance est prohibée par les Codes des Courses, car susceptible d’agir sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères :

  • le système hémolymphatique et la circulation sanguine,
  • le système cardio-vasculaire.


          FNCF, le 13 décembre 2010




COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES : FIROCOXIB

Pour la première fois, le Laboratoire des Courses Hippiques de la Fédération Nationale des Courses Françaises (LCH) vient de mettre en évidence, à l’occasion des analyses des prélèvements biologiques qui lui sont confiées, la présence de FIROCOXIB.

Le FIROCOXIB est un anti-inflammatoire non stéroïdien du groupe des Coxibs (inhibiteur de la COX-2).


Cette substance est prohibée par les Codes des Courses, car susceptible d’agir à tout moment sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment :

  • le système musculo-squelettique

          FNCF, le 26 Août 2010



COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES : TERBUTALINE

Pour la première fois, le Laboratoire des Courses Hippiques de la Fédération Nationale des Courses Françaises (LCH) vient de mettre en évidence, à l’occasion des analyses des prélèvements biologiques qui lui sont confiées, la présence de TERBUTALINE

La TERBUTALINE est une substance bronchodilatatrice et tocolytique.

Cette substance est prohibée par les Codes des Courses, car susceptible d’agir à tout moment sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment :

  • le système respiratoire
  • Le système reproducteur

          FNCF, le 23 juillet 2010

COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES : ETAMSYLATE

Pour la première fois, le Laboratoire des Courses Hippiques de la Fédération Nationale des Courses Françaises (LCH) vient de mettre en évidence, à l’occasion des analyses des prélèvements biologiques qui lui sont confiées, la présence de ETAMSYLATE

L’ETAMSYLATE est une substance antihémorragique.

Cette substance est prohibée par les Codes des Courses, car susceptible d’agir sur le système hémolymphatique et la circulation sanguine des mammifères.


          FNCF, le 16 juillet 2010



COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES COURSES - PEMOLINE

Pour la première fois, le Laboratoire des Courses Hippiques de la Fédération Nationale des Courses Françaises (LCH) vient de mettre en évidence, à l’occasion des analyses des prélèvements biologiques qui lui sont confiées, la présence de PEMOLINE.


La PEMOLINE est un stimulant du système nerveux central.

Cette substance est prohibée par les Codes des Courses, car susceptible d’agir sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment le système nerveux.


FNCF, le 10 mars 2010



COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES - CORTIVAZOL

Pour la première fois, le Laboratoire des Courses Hippiques de la Fédération Nationale des Courses Françaises (LCH) vient de mettre en évidence, à l’occasion des analyses des prélèvements biologiques qui lui sont confiées, la présence de CORTIVAZOL.

Le CORTIVAZOL est un corticostéroïde de synthèse, utilisé pour ses propriétés anti-inflammatoires.

Cette substance est prohibée par les Codes des Courses, car susceptible d’agir sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment le système musculo-squelettique.

FNCF, le 23 février 2010

COMMUNIQUE DE LA FEDERATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES


La FNCF recommande aux entraîneurs et aux vétérinaires de réaliser, systématiquement en cas de doute, une analyse de dépistage pour s’assurer de l’élimination des médicaments administrés à un cheval, dans le cadre d’un traitement vétérinaire, avant sa participation à une course.
En effet, certaines substances présentent un délai d’élimination très long. Il a ainsi été observé des délais de plusieurs mois avec certains corticoïdes, ayant un effet retard, notamment lors d’administration de fortes doses.
Pour toute demande ou information relative à la réalisation d’analyses de dépistage, contacter la FNCF (Service de Biologie Equine) au 01 42 68 87 82 ou 83.

FNCF, le 16 février 2010


COMMUNIQUE DE LA FEDERATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES : laboratoire PASTEUR CERBA N’est plus agréé en 2010 pour les analyses réglementaires de dépistage de l’ARTERITE VIRALE EQUINE

Nous informons les vétérinaires que le laboratoire PASTEUR CERBA n’est plus agréé en 2010 pour les analyses réglementaires de dépistage de l’ARTERITE VIRALE EQUINE

Les prélèvements réalisés sur des reproducteurs de race Pur Sang ou AQPS dans le cadre de la monte publique doivent être adressés à d’autres laboratoires agréés et à la charge financière des propriétaires des chevaux.

Le 29 janvier 2010
Docteur Bénédicte FERRY



COMMUNIQUE DE LA FEDERATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES

Une recrudescence du nombre de cas positifs impliquant des corticoïdes a été constatée ces derniers temps.

La FNCF attire l’attention des entraîneurs sur la possibilité de faire procéder à des analyses de dépistage. Ce service permet de s’assurer de la complète élimination des médicaments administrés dans le cadre d’un traitement vétérinaire, avant de participer à une compétition.

Compte tenu des délais d’élimination très longs observés suite à l’administration de corticoïdes ayant un effet retard (parfois supérieur à un mois), la réalisation d’analyses de dépistage semble particulièrement recommandée en cas de doute.

Pour toute information relative à la réalisation d’analyses de dépistage, contacter
la FNCF au 01 42 68 87 83.

FNCF, le 10 août 2009



COMMUNIQUE DE LA FEDERATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES


Pour la première fois, le Laboratoire de la Fédération Nationale des
Courses Françaises vient de mettre en évidence, à l’occasion de l’analyse d’un des prélèvements biologiques qui lui sont régulièrement confiés, la présence
d’ATENOLOL.
 

L’ ATENOLOL, un bêta-bloquant cardio-sélectif, est prohibé par les Codes des Courses car il fait partie des substances susceptibles d’agir à tout moment sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment :

- le système cardio-vasculaire.

FNCF le 29 juillet 2009



COMMUNIQUE DE LA FEDERATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES

La Fédération Nationale souhaite attirer l’attention des professionnels sur les produits répulsifs pour chevaux utilisés sur les portes de box, les couvertures et les bandages afin d’empêcher les grignotages, mordillements, arrachages, etc. Ces produits peuvent contenir des substances prohibées, notamment la CAPSAICINE, susceptible de rendre un cheval positif au contrôle des médications.


Le Mastère spécialisé « Sciences et management de la Filière équine » (MESB)

Une formation conçue pour satisfaire les besoins de recrutement et de professionnalisation des cadres de la filière équine

Le MESB est une formation professionnelle qualifiante qui vise l’insertion ou l’évolution de carrière au sein de la filière équine dans les entreprises, les organismes liés aux courses et aux autres activités hippiques, les structures d’élevage et d’entraînement, les établissements publics et les collectivités. Elle prépare aux métiers de directeur, créateur / repreneur d’entreprise, chargé de mission, chef de projet, animateur de politique, responsable de marché / chef de produit, responsable clientèle, responsable commercial, chargé de communication, responsable technique, responsable logistique, etc.

Pilotée par AgroSup Dijon, le MESB est organisé en partenariat avec les Universités de Caen Basse-Normandie (IAE) et du Kentucky (Etats-Unis). L’enseignement se déroule en trois séquences :

- La séquence professionnelle dure près de 10 mois. Elle comporte une période de découverte professionnelle en début de formation et la mission d’expertise en fin de formation. Outre l’expérience qu’elle apporte, elle doit permettre de développer (ou renforcer) un réseau relationnel nécessaire pour réussir son projet professionnel
- Les deux séquences académiques durent près de cinq mois.

• La séquence générale permet au futur cadre de mieux articuler son cœur de métier scientifique et technique avec les compétences managériales.
• La séquence d’approfondissement permet d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour répondre aux profils des emplois ou des postes identifiés au sein de la filière.

30% de la formation académique est assurée par des professionnels sur trois sites : AgroSup Dijon, Haras national du Pin et Université du Kentucky.

Pour les personnes qui ne cherchent pas à obtenir le titre ou qui ne peuvent pas suivre l’ensemble de la formation, il est possible de s’inscrire et de suivre seulement un ou plusieurs modules afin de renforcer une spécialisation ou de se perfectionner.


A titre dérogatoire et dans la limite de 30% maximum de ses effectifs, le MESB est ouvert à des candidats présentant une expérience professionnelle et possédant un diplôme de niveau Bac+3 (licence ou Bachelor).
Les candidats au MESB doivent être titulaires d'un diplôme de niveau Bac+5, français ou étranger. Les candidats issus des écoles d’ingénieur, écoles vétérinaires, écoles de Commerce, « Bac+5 » universitaires, constituent le vivier de recrutement du MESB.

Le dossier de candidature comprend :
• la fiche de candidature renseignée (à télécharger sur le site du MESB) ;
• une copie du dernier diplôme obtenu ou, pour les candidats en cours d’études, une copie des relevés de notes obtenues lors de la dernière année d’études supérieures ;
• une lettre de motivation en français et en anglais développant le projet professionnel du candidat et les éventuelles pistes pour la mission professionnelle ;
• un curriculum vitae, en français et en anglais, détaillant plus particulièrement stages et expériences professionnelles ;
• le paiement des frais de dossier (chèque de 115 euros ; à l’ordre de l’Agent Comptable AgroSup Dijon).

Louis ROMANET, Président de la Fédération Internationale des Autorités Hippiques et Conseiller du président de France Galop pour les affaires internationales, est le parrain de la première promotion 2008-2009. Gilles DELLOYE, Secrétaire général de la Fédération Nationale des Courses Françaises sera le parrain de la promotion 2009-2010.

La deuxième session de recrutement pour le MESB 2009-2010 aura lieu le 6 juillet 2009. Les dossiers de candidature devront être remis avant le 29 juin 2009.


Renseignements auprès de :
www.agrosupdijon.fr - rubrique « autres formations » dans ENESAD
courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Prof. Véronique JULLIAND, Responsable de la formation MESB



COMMUNIQUE DE LA FEDERATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES - LA CAPSAICINE

Suite à une nouvelle mise en évidence, la Fédération Nationale des Courses Françaises rappelle, que la CAPSAICINE, compte tenu de ses propriétés analgésique et anesthésique locale, est une substance prohibée par les Codes des Courses et ne peut être utilisée que sur prescription vétérinaire.

En conséquence, nous renouvelons notre mise en garde quant à l’emploi de pommades, de gels ou lotions contenant la Capsaîcine (ou l’extrait de Capsicum).

10/04 2009


COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES - VIRUS DE LA GRIPPE

Le Laboratoire Pasteur Cerba, vient de mettre en évidence le virus de la Grippe sur des prélèvements naso pharyngés réalisés sur des chevaux Pur-Sang entraînés à Pau.
 
Il est rappelé aux entraîneurs d’être très vigilants et notamment :

- d'isoler les chevaux présentant des signes respiratoires car la grippe est très contagieuse – Attention à l’utilisation des matériels communs
- de faire procéder sur les chevaux, après vérification de leur bon état de santé, à un rappel contre la grippe notamment sur ceux dont la dernière vaccination remonte à plus de six mois,
- de ne transporter que des animaux en bonne santé et après avoir vérifié que leur température est normale (37°5)
- d'isoler et de placer en observation tout nouvel arrivant, pendant une période d’au moins une semaine, la durée d’incubation de la grippe étant de 2 à 5 jours,
- de n'introduire dans une écurie que des chevaux à jour de leur vaccination ou ayant au moins reçu les deux injections de la primo vaccination s'ils arrivent de l'élevage.
- D’être très prudents vis-à-vis des sorties de chevaux pour éviter une extension de la maladie vers d’autres sites

19/03 2009


COMMUNIQUE DE LA FEDERATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES

Compte tenu d’une nouvelle mise en évidence, la Fédération Nationale des Courses Françaises rappelle, que la RESERPINE (un antihypertenseur et un antipsychotique neuroleptique), est prohibée par les Codes des Courses car elle fait partie des substances susceptibles d’agir à tout moment sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment :

 système cardio-vasculaire,
 système nerveux.

19/02 2009


COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES

La Fédération Nationale des Courses Françaises informe qu’un foyer de Grippe touchant de nombreux chevaux vient d’être déclaré dans le centre d’entraînement de trotteurs de Grosbois (Val-de-Marne - 94).

Il est rappelé aux entraîneurs d’être très vigilants et notamment :

- d'isoler les chevaux présentant des signes respiratoires car la grippe est très contagieuse – Attention à l’utilisation des matériels communs

- de faire procéder sur les chevaux, après vérification de leur bon état de santé, à un rappel contre la grippe notamment sur ceux dont la dernière vaccination remonte à plus de six mois,

- de ne transporter que des animaux en bonne santé et après avoir vérifié que leur température est normale (37°5)

- d'isoler et de placer en observation tout nouvel arrivant, pendant une période d’au moins une semaine, la durée d’incubation de la grippe étant de 2 à 5 jours,

- de n'introduire dans une écurie que des chevaux à jour de leur vaccination ou ayant au moins reçu les deux injections de la primo vaccination s'ils arrivent de l'élevage.

- D’être très prudents vis-à-vis des départs de chevaux depuis Grosbois vers d’autres écuries pour éviter une extension de la maladie vers d’autres sites

10/11 2008


COMMUNIQUE DE LA FEDERATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES - DANTROLENE

Pour la première fois, le Laboratoire de la Fédération Nationale des Courses Françaises vient de mettre en évidence, à l’occasion de l’analyse d’un des prélèvements biologiques qui lui sont régulièrement confiés, la présence
de DANTROLENE.

Le DANTROLENE, un myorelaxant antispastique, est prohibé par les Codes des Courses car il fait partie des substances susceptibles d’agir à tout moment sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment :

- le système musculo-squelettique.

24/10 2008


COMMUNIQUE DE LA FEDERATION NATIONALE DES COURSES FRANÇAISES - d’ACIDE TRANEXAMIQUE

Pour la première fois, le Laboratoire de la Fédération Nationale des Courses Françaises vient de mettre en évidence, à l’occasion de l’analyse d’un des prélèvements biologiques qui lui sont régulièrement confiés, la présence
d’ACIDE TRANEXAMIQUE.

L’ACIDE TRANEXAMIQUE, un antifibrinolytique (agent hémostatique), est prohibé par les Codes des Courses car il fait partie des substances susceptibles d’agir à tout moment sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment :

- le système hémolymphatique et la circulation sanguine

15/09 2008



Communiqué de la Fédération Nationale des Courses Françaises - MEPIVACAÏNE

Pour la première fois, le Laboratoire de la Fédération Nationale des Courses Françaises vient de mettre en évidence, à l’occasion de l’analyse d’un des prélèvements biologiques qui lui sont régulièrement confiés, la présence de MEPIVACAÏNE.
 

La MEPIVACAÏNE, un anesthésique local, est prohibée par les Codes des Courses car elle fait partie des substances susceptibles d’agir à tout moment sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment :

                                               -    le système nerveux.

14/04 2008



Communiqué de la Fédération Nationale des Courses Françaises

De nombreux compléments nutritionnels pour chevaux contiennent des plantes telles que : ELEUTHEROCOQUE et HARPAGOPHYTUM.

L’ELEUTHEROCOQUE (Eleutherococcus senticosus) contient notamment l’Eleuthéroside E, un « adaptogène » doué de propriétés anti-stress, il est considéré également comme stimulateur de la production de lymphocytes et utilisé aussi dans les asthénies fonctionnelles.

L’HARPAGOPHYTUM (Harpagophytum Procumbens) dont le constituant majoritaire l’Harpagoside possède des propriétés anti-inflammatoires.

L’attention des professionnels doit être attirée sur le fait que ces plantes contiennent des substances qui rentrent dans les catégories de substances prohibées par les Codes des Courses et que leur usage est susceptible d’occasionner des contrôles positifs.

Bien que ces substances, aux doses habituellement prescrites, s’éliminent rapidement, il convient de rappeler que leur administration est interdite par les Codes des Courses dès que le cheval est déclaré partant.

29/02 2008


Communiqué de la Fédération Nationale des Courses Françaises

Dans son édition du samedi 26 janvier 2008, Paris Turf avait publié un communiqué de la Fédération Nationale concernant la mise en évidence, pour la première fois, dans un des prélèvements biologiques, du DIMÉTHYLSULFOXYDE (DMSO), à une concentration supérieure au seuil.

Compte tenu des questions posées par des utilisateurs du DMSO, à des fins thérapeutiques, par voie générale, mais aussi par inhalation, en association avec d’autres substances prohibées, il convient de rappeler, à nouveau, que le DIMÉTHYLSULFOXYDE (DMSO), substance à seuil, fait partie de la liste des substances prohibées par les Codes des Courses, car il est susceptible d’agir sur les systèmes : musculo squelettique, nerveux, respiratoire et urinaire.


Détection du DOXAPRAM

Pour la première fois, le Laboratoire de la Fédération Nationale des Courses Françaises vient de mettre en évidence, à l’occasion de l’analyse d’un des prélèvements biologiques qui lui sont régulièrement confiés, la présence de DOXAPRAM.


Le DOXAPRAM est prohibé par les Codes des Courses car il fait partie des substances susceptibles d’agir à tout moment sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment :
    le système respiratoire

17/11 2007


Communiqué sur la Propantheline

Pour la première fois, le laboratoire des Courses Hippiques (LCH) de la Fédération Nationale des Courses Françaises vient de mettre en évidence, à l’occasion de l’analyse d’un des prélèvements biologiques qui lui sont régulièrement confiés, la présence de PROPANTHELINE (anticholinergique). Cette substance possède une action parasympatholytique, spasmolytique et antisécretoire.

La PROPANTHELINE est prohibée par les Codes des Courses car elle fait partie des substances susceptibles d’agir à tout moment sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment :

 système digestif.
 système urinaire,
 système respiratoire,
 système cardiovasculaire,

16/11 2007


Communiqué concernant l'Etodolac

Pour la première fois, le Laboratoire des Courses Hippiques (LCH) de la Fédération Nationale des Courses Françaises vient de mettre en évidence, à l’occasion de l’analyse d’un des prélèvements biologiques qui lui sont régulièrement confiés, la présence d’ETODOLAC.

L’ETODOLAC est un anti-inflammatoire non stéroïdien, il est prohibé par les Codes des Courses car il fait partie des substances susceptibles d’agir à tout moment sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment le système musculo squelettique

29/05 2007


Communiqué concernant le MELOXICAM

Pour la première fois, le Laboratoire des Courses Hippiques (LCH) de la Fédération Nationale des Courses Françaises vient de mettre en évidence, à l’occasion de l’analyse d’un des prélèvements biologiques qui lui sont régulièrement confiés, la présence de MELOXICAM.

Le MELOXICAM est un anti-inflammatoire non stéroïdien, il est prohibé par les Codes des Courses car il fait partie des substances susceptibles d’agir à tout moment sur un ou plusieurs des systèmes corporels des mammifères, notamment le système musculo squelettique.

02/05 2007


Communiqué concernant la N-BUTYLSCOPOLAMINE

Pour la première fois, le Laboratoire des Courses Hippiques (LCH) de la Fédération Nationale des Courses Françaises vient de mettre en évidence, à l’occasion des analyses des prélèvements biologiques qui lui sont confiés, la présence d’un antispasmodique, la N-BUTYLSCOPOLAMINE BROMURE, substance prohibée par les Codes des Courses.

Chez le cheval, la N-BUTYLSCOPOLAMINE BROMURE est utilisée, le plus souvent, en association avec un analgésique, antipyrétique (comme la Dipyrone) ou avec des anti-infectieux, dans les affections gastro-intestinales, en particulier lors de coliques.


Communiqué de presse du Cheval Français

 A  partir  de  la  saison de monte 2007, les juments ne remplissant pas les conditions de vaccination obligatoires ne pourront pas être saillies.Les  juments  devront  donc, préalablement à  toute saillie ou insémination,avoir  été   correctement   vaccinées   contre  la  grippe  équine  et la rhinopneumonie. Les  éleveurs devront, pour chaque jument, fournir à l'étalonnier une copie du feuillet des vaccinations (pages 8 et 9 du document d'accompagnement).


VEUT-ON LA MORT DU CHEVAL ?

Communiqué de la Fédération Nationale des Courses Françaises paru les mardi 9 et mercredi 10 janvier 2007 dans 7 titres de presse européens:
- Le Figaro
- Le Monde
- Le Soir (Belgique)
- Il Corriere della Serra (Italie)
- Die Welt (Allemagne)
- Die Welt Kompakt (Allemagne)
- The Times (Angleterre)

Alors que des opérateurs indélicats de paris clandestins piratent en toute impunité les courses hippiques sans reverser la moindre redevance à leurs organisateurs et en s’affranchissant de la fiscalité des pays où ils sévissent, la Commission Européenne tente de remettre en cause la politique d’encadrement des jeux, faisant ainsi peser une lourde menace sur le secteur économique du cheval qui, en France, représente 62.000 emplois et participe activement à l’aménagement du territoire.
Une demande d’information a été adressée par la Commission Européenne à plusieurs Etats membres dont l’Etat Français, en vue de s’assurer de la compatibilité de leur législation sur les paris avec les règles communautaires relatives à la libre prestation de services.
La Fédération Nationale des Courses Françaises s’étonne que les paris sur les courses hippiques soient concernés, alors que les jeux d’argent ont été exclus de la Directive « Services » et qu’ils relèvent de la compétence de chaque législation nationale.
Le secteur des paris hippiques ne saurait être traité comme  d’autres secteurs d’activité car il est nécessaire, du point de vue de l’ordre public, de maintenir un encadrement de cette activité par l’Etat. Toute libéralisation de ce secteur au profit d’opérateurs privés, mus par la seule recherche du profit, serait contraire à ces objectifs.
La Fédération Nationale tient à rappeler que les Sociétés de Courses, associations à but non lucratif,autorisées à organiser le pari mutuel hors les hippodromes,en confient la gestion à un service commun, le GIE PMU. Elles en retirent des ressources qu’elles consacrent exclusivement au financement de la filière équine qui assure plus de 62.000 emplois.
Ce modèle économique, fondé sur l’intérêt général, peut être considéré comme exemplaire au sein de l’Union Européenne. Il apporte en France des ressources importantes à la collectivité publique (1,150 milliard d’euros en 2005). Dans le même temps il fait vivre environ 150.000 personnes, participe à l’animation locale avec ses 250 hippodromes et concourt à l’équilibre des territoires ruraux avec ses milliers de haras et centres d’entraînement. Il participe enfin à l’amélioration des races de chevaux, la qualité des courses de chevaux en France constituant en outre, un facteur de développement pour l’ensemble des filières équines en Europe.
On ne peut ignorer non plus qu’un prélèvement de 9 millions d’euros par an sur les ressour-ces des Sociétés de courses permet de financer des grands projets innovants et structurants de la filière équine française en concertation avec les Conseils des chevaux implantés dans les différentes régions françaises qui jouent un rôle moteur dans l’économie rurale nationale et l’aménagement du territoire.
En conséquence, la Fédération Nationale des Courses Françaises :
- s’élève contre toute remise en cause de l’organisation et du fonctionnement des circuits financiers assurant le développement de la filière équine dans ses différents aspects, élevage, courses, équitation de loisir, sport, sur l’ensemble du territoire,
- réaffirme son attachement à un encadrement des paris hippiques répondant aux préoccupations d’ordre public fondées sur un système mutuel et à la volonté de lutter contre la fraude,
- condamne les pratiques illégales, notamment par Internet, des opérateurs de paris qui, sans s’acquitter des obligations fiscales existant dans le pays où ils exercent leur activité, utilisent indûment, sans le moindre droit, les courses hippiques spoliant ainsi de leurs droits les organisateurs que sont les Sociétés de courses qui remplissent, bénévolement, une mission d’intérêt général en direction de tout un secteur agricole qu’elles financent,
- dénonce auprès de la Commission Européenne les tentatives de désorganisation de l’ensemble des filières du cheval en Europe au profit d’intérêts privés clandestins, alors que le but même de l’Union est de favoriser l’épanouissement d’un secteur économique agricole, créateur d’emplois et de richesse collective.

A234_234_23