240 Hippodromes - Plus de 9 Milliards d'euros d'enjeux

74 000 Emplois directs et indirects

banner

Contrôle volontaire à l'entraînement

_00008

Le contrôle volontaire à l'entraînement (ou l'analyse d’intégration) est un service qui est proposé aux titulaires d'une autorisation d'entraîner pour leur permettre de s'assurer, lors de l'intégration d'un cheval dans leur effectif, que celui-ci ne recèle pas, dans ses tissus, fluides corporels ou excrétions, de substances « prohibées » ou « interdites » (anabolisants, EPO …).


La demande est faite par l'entraîneur, dans un délai maximal de huit jours à compter de la rentrée à l’effectif du cheval concerné, auprès du S.B.E. de la F.N.C.F. (Tél. : 01 42 68 87 82 ou 83), ou auprès de la Société Mère, dont il l'accord est nécessaire, pour réaliser le contrôle.


Le S.B.E. organise le contrôle dans les meilleurs délais, avec intervention prise en charge par la F.N.C.F. d'un vétérinaire agréé, qui applique la procédure habituelle d'un contrôle à l'entraînement (contrôle d'identité du cheval, prélèvement d'urine par miction spontanée et de sang, rédaction d’un Procès Verbal de Prélèvement, envoi du prélèvement au LCH), mais en concertation avec le demandeur pour ce qui concerne la date et l'heure du contrôle.


Une participation aux frais de l'analyse de 120,00 € T.T.C. est demandée.


En cas de mise en évidence d'une substance « interdite » (anabolisant, E.P.O., …), la procédure prévue par les Codes des Courses s'applique (déclaration du cas, désignation d'un laboratoire pour effectuer l'analyse de la 2ème partie de l'échantillon). Si les résultats des analyses concordent, le cheval concerné sera exclu de tous les hippodromes pour une durée qui ne peut être inférieure à six mois. En revanche, la responsabilité du nouvel entraîneur n’est pas engagée.


En cas de mise en évidence de toute autre molécule, aucune sanction n'est envisagée. En revanche, il appartient à l’entraîneur de prendre contact avec son prédécesseur, s’il le souhaite.

Controle-identite-entrainement