240 Hippodromes - Plus de 9 Milliards d'euros d'enjeux

74 000 Emplois directs et indirects

banner

Analyse de dépistage


Comment faire pratiquer une analyse de dépistage ?

_00007

L’analyse de dépistage est un service proposé par la Fédération Nationale des Courses Françaises (F.N.C.F.) pour permettre aux professionnels des courses mais aussi des sports équestres, de s’assurer de l’élimination des médicaments administrés à leur cheval. La recherche des anabolisants n’est pas proposée, leur emploi étant interdit par les Codes des Courses, y compris à l’entraînement.

Un protocole précis doit être respecté sous peine de refus de l’analyse. La demande de renseignements et/ou d’analyse s’effectue auprès du Service de Biologie Equine (S.B.E) de la F.N.C.F., tél: 01 42 68 87 82 ou 83, pour définir le meilleur moment de la récolte et de l’envoi du prélèvement, en fonction de l’engagement du cheval, de la dernière administration du médicament et du délai nécessaire à l’analyse.



Le S.B.E., en accord avec le Laboratoire des Courses Hippiques (LCH), attribue à l’analyse un numéro d’ordre qu’il adresse au demandeur, par télécopie, mail ou courrier, avec les informations relatives aux modalités d’expédition et de paiement, ainsi qu’un formulaire à compléter. La copie de l’ordonnance du vétérinaire doit impérativement être jointe à l’échantillon, lorsque la demande émane directement de l’entraîneur ou du cavalier.



Compte tenu notamment de l'élimination parfois intermittente de certaines molécules ou du fait du mode d'administration mis en œuvre (mésothérapie, par exemple), il est préférable de réaliser le prélèvement après un travail. L’échantillon d’urine (100 ml environ), récoltée par miction spontanée (ne pas administrer de diurétiques) par le demandeur et/ou de sang, est adressé au LCH, dans les conditions conformes à la réglementation sur les transports des produits biologiques. Il convient notamment de :
 

  1. bien vérifier la bonne étanchéité du flacon d’urine ou des tubes de sang,
  2. placer ces échantillons dans un sac plastique type sac congélation à fermeture « zip-lock »,
  3. placer ce sac et les documents demandés dans une boîte Chronopost,
  4. porter sur l’emballage la mention « ECHANTILLON ANIMAL EXEMPTÉ ».


Ne pas oublier que le L.C.H. est fermé les samedi, dimanche et jours fériés.

L’analyse est faite à titre onéreux (participation aux frais : 50,00 € H.T. (59,80 € T.T.C.). Le règlement, par chèque ou par virement, établi à l’ordre du Laboratoire des Courses Hippiques ou LCH, doit être joint au prélèvement. La facture correspondante est envoyée ultérieurement par le LCH avec le certificat d’analyse.

En cas de non respect du protocole ci-dessus, le LCH ne pourra pas effectuer l’analyse dans les délais prévus.

Dans la plupart des cas, les résultats pour les molécules demandées sont connus sous 48 à 72 heures. Le S.B.E. transmet les résultats, par téléphone et/ou par fax ou mail.

Le résultat négatif d’une analyse ne dégage pas pour autant la responsabilité de l’entraîneur, dans la mesure où l’administration peut avoir été poursuivie après la date du prélèvement. Compte tenu des conditions spécifiques ayant conduit au résultat d’une analyse de dépistage, il ne pourra, en aucun cas, être opposé à tout autre résultat d’analyse.

 

Les résultats des analyses de dépistage


Le tableau suivant récapitule les résultats des analyses de dépistage les plus pertinents.

Toutefois, la FNCF rappelle que ces résultats doivent être considérés comme indicatifs. En effet, le mode d’administration et les posologies indiquées sont celles transmises par les demandeurs, l’exactitude de ces informations n’est pas garantie et ne peut donc être opposable. La responsabilité de la FNCF ne peut être engagée du fait de l’utilisation des informations contenues dans ce tableau.


Tableau résultats des analyses de dépistage de 2007 à décembre 2011
 (pdf)

 


Précautions à prendre vis-à-vis de certains traitements


La plupart des substances s’éliminent par voie urinaire, certaines à des concentrations suffisamment élevées pour souiller la litière et ainsi (re)contaminer un cheval qui l’ingèrerait. Les temps d’élimination de ces substances peuvent alors être considérablement allongés.

Ces molécules très contaminantes sont par exemple : La flunixine, la dipyrone, l’acide méclofénamique, le clenbutérol, … C’est pourquoi, le nettoyage quotidien du box est particulièrement recommandé lors de l’application de tels traitements. Une attention particulière doit être portée aux aires paillées communes, dans les paddocks par exemple. Lorsque plusieurs chevaux partagent cette surface, ils  peuvent ainsi se contaminer mutuellement.


En ce qui concerne l’usage des corticoïdes, il faut être très vigilant quant à l’utilisation des formes retards. Celles-ci peuvent avoir des temps d’élimination très longs et très variables selon les doses administrées.

234_234NEW